dimanche 30 septembre 2012

6000 riels, 1 dollar et demi, 0,77 centimes d'euro


6000 riels en monnaie khmer officielle c'est à la louche, 1 dollar et demi, soit au taux de conversion du jour  0,77 centimes d'euros. Le riel a ceci de particulier qu'il n'existe que dans la rue, dans les marchés, dans les gargotes  Car en réalité, tout peut se négocier en dollars, dès lors que vous en avez pour plus de 1 dollar. Il faut savoir effectuer une vraie gymnastique de l'esprit pour transformer le prix d'un gros pamplemousse à 5000 riels en 1 dollar et 25 cents. 
Le change est fait à l'à peu près, il est admis que 1 dollar est égal à 4000 riels et je dois dire que depuis quelques années le taux n'a pas évolué. Alors un coup c'est avantageux pour vous, un coup un peu moins. Mais si les vendeurs ou les tucks tucks vous rendent une liasse de riels, inutile de recompter,  vous pouvez toujours leur faire confiance (je faisais semblant de recalculer au début parce que moi et les chiffres, vous savez bien qu'on s'est fâché au CP et qu'on a jamais pu se réconcilier, trop de divergences de point de vue...). Je n'ai jamais été flouée dans ces transactions, la petite vendeuse de fruits a une vraie calculatrice dans la tête pour effectuer la conversion (je le sais parce qu'au début j'étalais le tout sur mon lit le soir et avec la calculette de mon téléphone portable, je voyais bien que ça tombait juste !).  
Les distributeurs automatiques vous crachent uniquement des dollars. Aucune pièce ne circule au Cambodge seulement les billets en  dollars, ou riels (parfois tellement usés et délavés qu'on n'en devine plus la couleur initiale) 
Il y a bien quelques pièces de baths thaïlandaise dans les zones frontalières, et il faut alors jongler entre riels, baths et dollars, mais je ne vais pas  vous encombrer plus l'esprit, parce qu'en fait ce n'est pas de ça dont je voulais vous parler.
Ce matin, j'accompagne Sopheak pour faire quelques courses avec lui au magasin de couleurs. Il n'avait plus de papiers à dessin, ni crayons.
A trois sur le moto dop, jusqu'à là tout est normal, le conducteur a bien son casque, Sopheak non, et moi mon vieux casque qui n'a plus grand chose de présentable.
Boulevard Monivong, une des grosses artères de Phnom Pneh, un policier nous fait signe de nous mettre sur le coté, il nous fait remarquer que nous sommes en infraction !

Nous sommes trop nombreux, pas plus de deux. Je tente de ne pas rire, (ne jamais jamais au grand jamais oublier le principe de base ici, ne pas faire perdre la face à un cambodgien, ce principe s'applique aussi pour d'autres pays d'Asie), notre conducteur se tourne vers la rue et d'un geste d'impuissance montre les dizaines de moto dop qui passent avec qui 3, qui 4, qui 5 passagers, qui des chargements incroyables!   




Aussitôt le policier siffle un nouveau moto dop avec 3 jeunes garçons, non mais !
Nous négocions le prix de la contravention, 6000 riels, 1 dollar et demi, 0,77 centimes d'euro, que je règle. Je demande alors discrètement à notre chauffeur si je dois l'attendre un peu plus loin, mais non pourquoi donc? Sous les yeux du policier, nous remontons tous les 3 sur le motodop, les 3 jeunes font de même et nous voilà tous repartis. Je n'ai pas osé faire un petit coucou au policier...

Ps: Depuis cette anecdote, nous nous sommes fait à nouveau arrêter en tuck tuck, il semble qu'une campagne de prévention soit en cours (mais c'est pas gagné!) le conducteur n'avait pas son casque (il était mouillé et ça risquait d'aplatir son brushing, il faut savoir que les cambodgiens sont excessivement coquets !), il a payé son amende et est reparti de même sans son casque. 6000 riels, 1,50 dollar, 0,77 centimes d'euros, le prix du brushing ! 

2 commentaires:

  1. Coucou !

    Ca me fait penser à une anecdote que j'ai lu sur le site VDM :

    "Aujourd'hui, j'ai commis une petite infraction sur une route en Chine. Un policier m'a vu, m'a arrêté et m'a expliqué que je méritais d'être puni. Il ne m'a pas donné d'amende, mais m'a envoyé au coin pendant cinq minutes. VDM" (http://www.viedemerde.fr/inclassable/7234091)
    Ils ont le sens de la pédagogie, en Chine !

    Bises !

    RépondreSupprimer
  2. Quand même, l'amende à 1$50, ça nous laisse rêveur. Ca donne presque envie de se faire verbaliser ! Allez-y, tentez le 150 km/h sur l'autoroute qui va de Phnom Penh à Kieng Klang… pour moins d’un euro, ça vaut le coup.
    Ah bon, y a pas d’autoroute ? Même pas un petit radar qui traîne ? Ah qu’il doit faire bon vivre dans ce pays …
    Yannick

    RépondreSupprimer