lundi 24 septembre 2012

Comme un dimanche



Le Cambodge détient sans doute le record des jours fériés, au nombre de 26 dans l'année, ils sont même récupérés le lundi si ils tombent un week end ! Hier, c'était la "journée de la constitution et du couronnement du roi". Elle commémore    la promulgation de la constitution du Royaume du Cambodge le 24 septembre 1993. Soit 14 ans après la fin de la période khmer rouge et 5 ans après le départ de l'armée vietnamienne, autant dire que la constitution cambodgienne est encore bien jeune. 
Alors hier l'air était empreint  de cette même douceur, de cette même gaîté, prolongement d'un dimanche tout en bonheur !  
De l'usage des tongs comme selle à vélo lorsque celui ci n'en est pas pourvu !!! Dimeng devrait faire breveter son invention!
                                                   Transport en commun            

 Football ou volley ?
Atelier coiffure avec Rebecca
Animation à la bibliothèque, qui sert bien plus souvent de salle d'activités et de jeux que de coin lecture. Et pour cause,  pauvre en livres, peu investi en dehors des temps de présence des volontaires, un  projet serait de réhabiliter cette bibliothèque pour en faire un lieu de découvertes et d'information.  


Perles, fils, jeux, et beaucoup, beaucoup de plaisir, on discute, et on apprend sans le savoir un peu d'anglais, un peu de français, un peu de khmer ! 














 

PS: Pour les résultats du concours de photos, nous avons obtenu 4 votes pour la photo 3, 3 votes pour la photo 2 et 2 votes pour la photo 1. 
Dans l'ordre d'arrivée, donc, je suis l'heureuse gagnante de cette première série, talonnée de très près par Audrik et suivi de peu par Rebecca.
Rectification in extrémis, égalité des deux premiers ! Les votes sont clos !! 
Tenez vous près pour le prochain !

3 commentaires:

  1. Et les vélos qui étaient stockés dans le grenier, que le directeur l'année dernière si mes souvenirs sont bons, rechignait à sortir, où sont-ils ? Enfin c'était juste pour dire... car un vélo sans selle, c’est comme un mélo sans sel : on s’lasse très vite.
    Yannick

    RépondreSupprimer
  2. Marie, je vois que tu as décidé d'étrenner ton appareil photo ! elles sont toutes très belles. Babeth

    RépondreSupprimer
  3. C'est pas juste.
    J'ai voté pour la photo une avant la cloture des vote et ça n'a pas marché. Je ne vois pas mon commentaire et du coup mon point n'a pas compté ...
    Pierric

    RépondreSupprimer